La monnaie locale citoyenne – La Gonette – se rêve en mode Dragon Dreaming

La monnaie locale de la métropole lyonnaise utilise la démarche du Rêve du Dragon pour la deuxième année consécutive. Amorcé en décembre 2014 par une célébration du chemin déjà parcouru depuis 3 ans, ils ont dynamisé le projet en rêvant leur année de lancement de la monnaie, lors d’un week-end complet de travail collectif. Le plan d’action co-écrit fut ensuite  mis en œuvre tout au long de l’année 2015. Ils ont maintenant pris l’habitude de rêver tous ensemble, avec l’équipe cœur, lors du premier week-end de l’année qui démarre.

Ça s’est donc passé les 9 et 10 janvier 2016 au CEDRATS* de Lyon
20160109_115016L’enthousiasme et l’excitation suscités par cet exercice collectif est manifeste. 29 membres actifs de cette association sont rassemblés à cette occasion avec l’objectif de définir un plan d’action collectif et partagé pour l’année 2016. Ils vont méthodiquement suivre les quatre étapes fondamentales de l’approche du Rêve du Dragon. Après quelques consignes pour le bon déroulement du week-end par les quatre co-facilitateurs (dont trois impliqués dans La Gonette) et le cercle d’ouverture habituel, l’équipe est prête à rentrer dans le vif du sujet.


Étape 1 : La célébration

Elle avait été amorcée en décembre 2015 au restaurant Soline, foyer de ses premières réunions et siège social de l’association, où l’équipe s’était rassemblée pour faire un point individuel de cette riche année qui s’achevait. Ce premier week-end de janvier est le temps de faire un bilan collectif du chemin parcouru pour l’équipe et le projet Gonette.


Tout d’abord, une rétrospective du chemin parcouru

20160109_114926Un exercice devenu habituel à La Gonette. On retrace collectivement toute l’histoire du projet,  du démarrage fin 2011 à aujourd’hui. Chacun est invité à poser au centre de l’assemblée un moment qu’il a vécu et qui l’a marqué. Ceci est un excellent exercice pour se reconnecter au chemin parcouru, chacun.e et ensemble, et pour intégrer les nouveaux.


Puis un point d’étape du projet par les membres actifs et salariés

Cette fois ci il s’agit, pour les personnes impliquées au quotidien, de présenter au reste du groupe la situation actuelle, les projets en cours et les enjeux à venir. C’est aussi un temps où Sébastien, Julien, Nicolas et Jean-Vincent présentent la nouvelle structure en 4 pôles, adoptée par l’association en ce début d’année.

Forces et faiblesses du projet Gonette …
Il s’agit ici, comme son nom l’indique, d’identifier collectivement les points forts et les points faibles du projet Gonette. Pour ce faire, chacun va recevoir deux post-it roses pour les faiblesses et deux post-it verts pour les forces. Chacun.e place ensuite à tour de rôle ses post-it sur le tableau, ce qui permet à tous d’entendre les points mentionnés par chacun. Et cet exercice est très efficace pour identifier les principaux points de vigilance à surveiller et les principales forces du projet sur lesquelles s’appuyer, puis pour leur donner une “valeur d’ensemble”.

20160109_173753… Résultat de l’analyse collective

FORCES :
La dynamique de groupe et la bienveillance = 15 votes
Les outils d’intelligence collective = 6 votes
L’engouement du public pour la Gonette = 6 votes

FAIBLESSES :
  Le réseau de professionnels est peu développé
versus le processus d’agrément est long = 8 votes
Trop d’entre soi et de jugement envers les autres = 6 votes
Problèmes d’organisation et de communication interne = 5 votes

Étape 2 : Le Rêve

Le bilan terminé, le groupe se trouve à niveau égal d’information et les dysfonctionnements, comme les réussites, ont pu être exprimés. Les participants sont prêts pour rêver ensemble cette nouvelle année qui démarre. Et avant de commencer cet exercice fondateur, nous démarrons par un exercice dynamisant qui dérouille les zygomatiques : le jeu de la machine infernale.

Co-construire une vision collective
20160109_142151L’exercice du cercle de rêve est un des fondamentaux de la méthode en mode Rêve du Dragon. Les participants s’assoient en cercle et les facilitateurs présentent à tous la question générative qu’ils ont choisi. « Et vous, de quoi rêveriez-vous idéalement, dans ce contexte de transition sociétale, pour que la Gonette réponde pleinement en 2016 à ses enjeux, aux défis qu’elle soulève, et pour la voir se déployer de manière spectaculaire et émerveillante ? « 
La parole tourne autour du cercle et chacun y va de ses rêves les plus fous pour 2016. Un rêve par personne et par tour. Ils sont 29 dans le cercle et font 4 tours complets. Résultat de l’opération : 9 pages entières de rêves, soit plus de 90 rêves, sont récoltés pour La Gonette !

La puissance de la relecture
Ceci est un moment très puissant, vivant et souvent drôle. Il s’agit de se projeter un an plus tard et d’imaginer regarder en arrière pour faire le point sur l’année écoulée. Quatre participants se prêtent au jeu de la relecture, au présent et passé, du rêve… pour leur plus grand bonheur et celui des personnes présentes. L’humour et les prises de parole théâtralisées sont au rendez vous. Un des temps forts du week-end, indubitablement

Étape 3 : Le plan

C’est une des étapes les plus délicates du processus. Rêver ensemble est relativement simple. Convertir un grand rêve collectif en un plan d’action opérationnel est une autre paire de manches. C’est pourtant la mission qui est confiée aux participants au week-end.

Séquence triage des rêves
20160109_164238
Le groupe est divisé en 4 équipes qui représentent chacune un des pôles : citoyen, partenaires, finance, PFH (alias Précieux Facteur Humain). Chacun.e est invité.e à aller piocher, parmi les 90 rêves, ceux qui concernent son pôle. Un rêve peut être sélectionné par plusieurs pôles. Les rêves retenus sont recopiés un par un sur des post-it et collés sur la feuille du pôle en question.

Donner un nom aux familles de rêves

Il s’agit maintenant de trier par famille les nombreux post-it de rêves présents sur chaque tableau de pôles. Ils sont alors regroupés par thématiques avec les mêmes équipes que dans la phase précédente. Puis l’équipe va donner un nom ou un titre à chacune de ces familles.

Traduire en objectifs et prioriser dans le temps
20160109_164256Les noms des familles sont alors convertis en objectifs « SMART »** tournés vers l’action opérationnelle et connectés avec les objectifs globaux de La Gonette. La dernière étape en sous groupes consiste à prioriser ces objectifs pour cette année. Enfin, chaque équipe remet au propre le résultat de cette synthèse en vu de le présenter au reste du groupe et de pouvoir ensuite retranscrire ses travaux dans les comptes rendus partageables avec ceux qui n’ont pas pu être présents.

Partager les résultats en plénière
A tour de rôle, chacun des 4 Pôles présente en plénière les résultats de ses travaux. Cela permet à tous les participants d’être informés des objectifs et priorités des 4 pôles. Cela donne également l’occasion à chacun de poser des questions de compréhension, de clarifier les propos, ou encore de signaler des points oubliés par le groupe qui pourraient s’avérer importants.

Étape 4 : L’action

Cette phase est évidemment décisive pour permettre au projet de passer de la théorie à la pratique. Afin de démarrer dans de bonnes conditions, les facilitateurs optent pour un petit “samouraï cosmique”, un exercice redoutable pour synchroniser le groupe et reconnecter les neurones. La phase critique du bal des “piou-pious” restera durablement dans les mémoires.

Qui est prêt pour faire quoi ?
20160109_174551Après avoir laissé un petit temps à chacun.e pour réfléchir individuellement, les personnes présentes entament le cercle d’engagement. Chacun indique au groupe dans lequel des 4 pôles il souhaite s’inscrire et indique plus spécifiquement l’objectif qui l’intéresse le plus et le temps qu’il pourrait allouer à celui ci chaque semaine. L’exercice se déroule dans une ambiance festive où chaque participant est célébré quel que soit son niveau d’engagement … y compris s’il choisi de ne pas s’engager du tout.

On passe à l’action
Il est ensuite proposé à chaque pôle de tenir une toute première réunion, si petite soit elle, afin de se mettre en jambe et, à minima, de fixer les dates des prochains rendez vous avant de clore le week-end. C’est un temps utile pour démarrer officiellement les actions Gonette de 2016.

Étape 1 Bis : La célébration

Le week-end a démarré par une célébration, et il se termine par une célébration. C’est une phase qui ré-hausse l’énergie du groupe et renforce les liens inter-personnels. Il ne faut donc surtout pas s’en priver, et on peut même s’en délecter.

Je te vois…
Ce week-end est clôturé par un cercle de don. Tous assis en cercle, on sonne la clochette qui permet à chacun de se recentrer. Le bâton de parole commence alors à circuler. La personne qui tient le bâton reçoit 3 cadeaux venant de 3 personnes du groupe. C’est l’espace-temps idéal pour dire à la personne toutes les qualités que nous reconnaissons chez elle et tous ce que nous apprécions dans sa présence à La Gonette. Un moment doux pour tous. Un temps essentiel pour renforcer la cohésion et les hautes vibrations de la “dream team” Gonette.

Et pour conclure… temporairement

photo_groupe_gonette_9jan16Ce week end fut une prouesse collective. Réussir à rêver et planifier l’année entière à 29 en deux jours n’est pas chose facile. Pourtant ils ont réussi à le faire. Chacun.e est ressorti enjoué et regonflé à bloc pour attaquer cette année importante, voir même décisive, pour le projet Gonette.

Nicolas Briet et Florence Le Nulzec

* CEDRATS : Centre de Documentation et de Recherche sur les Alternatives Sociales.
**
« SMART » : Simple/Spécifique, Mesurable, Ambitieux/Accessible, Réaliste/Réalisable, Temporel.