Le Wagon du Bonheur

LE WAGON DU BONHEUR

Ceux qui ont eu la chance d’être sur la ligne D du métro Lyonnais ce jour là s’en souviennent encore. C’était le lundi 8 juin 2015. Une joyeuse troupe de citoyens un peu fou décidèrent de ré-enchanter l’espace public. Leur première action, transformer une rame de métro en discothèque pendant le trajet Vaise – Vénissieux.

250 tous_au_rendez vous 245 animateurs

Ils furent inspiré par une initiative similaire menée dans le métro new-yorkais par la « love police »

L’objectif est assez simple. Après un petit échauffement de mise pour se mettre en jambe, on monte tous dans le métro, on annonce le programme avec un mégaphone, et c’est parti pour la musique. Une playlist très disco à été minutieusement concoctée. Le but: mettre le feu dans le wagon, choisir des musiques entrainantes et populaires qui nous font remuer sur notre chaise. L’originalité du scénario choisi est de couper la musique en stations, afin de faire « comme si de rien était ». Les passagers montent dans le wagon, et sont accueillis par une salve d’applaudissements. Et c’est alors que la musique repart de plus belle. La réaction des passagers est très variée. Certains sont médusés, d’autres indifférents, plusieurs sont venus danser avec nous et nous ont remerciés chaleureusement, quelques uns nous ont même suivi jusqu’au bout envoutés envoutés par cette aventure sur-réelle.

130_team_wagon 125_le plan

Mais d’où est venue cette idée folle? En réalité le point de départ fut un atelier « rêve du dragon » à Lyon fin janvier 2015. Nous avons proposé aux 18 participants de tester cette méthodologie sur un projet réel qui les enthousiasme. Le projet retenu par le groupe fut d’organiser un « happening » dans un transport public Lyonnais. Les personnes de ce groupe ne se connaissaient pas avant, et pourtant le projet est allé jusqu’au bout. Le secret du succès est que l’idée de ce projet à véritablement fait rêver et vibrer plusieurs des participants qui ont donc porté ce défi jusqu’au bout.

300 bienvenue 320 teuf2

Le projet à été élaboré pendant plus de 3 mois par une petite 10 aine de personnes déterminées. Ils n’étaient plus que 5 à quelques jours de l’événement. Et pourtant, le jour J, la magie à opérée. 25 « flash-mobbers » étaient au rendez vous sous un ciel bleu devant la gare de Vaise. L’énergie était éléctrique et l’enthousiasme palpable. Mais comme une image vaut 1000 mots, je vous laisse découvrir cette histoire en 3 minutes de vidéo.

 

 

Article rédigé par Nicolas Briet